Skip to content

Accueil > Actualités

Actualités

Articles de cette rubrique

  • Visite chez les collègues brésiliens

    Dans le cadre d’un programme CAPES-COFECUB une nouvelle collaboration a pu être mise en place entre les équipes de paléoparasitologie de Besançon (UMR Chrono-environnement) et de Rio de Janeiro (Institut Oswaldo Cruz), et le Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris. Un premier séjour au Brésil du 20 au 29 juin 2016 a été l’occasion de revoir de nombreux confrères et de travailler sur la question de l’oxyure de l’homme, Enterobius vermicularis, en archéologie. Ce parasite très commun encore (...)

  • Zoom sur l’amibe pathogène humaine

    Retracer l’histoire de l’amibe pathogène humaine, Entamoeba histolytica, par la paléoparasitologie
    Un article de synthèse sur les occurrences de l’amibe pathogène humaine, Entamoeba histolytica, en archéologie a été récemment publié dans la revue internationale Infection, Genetics and Evolution. Dans cet article, l’ensemble des données disponibles et 10 ans de recherches françaises sur le sujet sont exploités. Les chercheurs de Chrono-environnement Matthieu Le Bailly, Céline Maicher et Benjamin Dufour, (...)

  • Paléoparasitologie moléculaire

    Nathalie Coté, depuis peu docteur en paléoparasitologie de l’Université de Bourgogne Franche-Comté, a co-publié un article sur l’utilisation de la paléogénétique dans la détermination des parasites anciens dans la revue internationale « PLoSONE ». Les parasites gastro-intestinaux sont de bons indicateurs des conditions d’hygiène et de l’état de santé des individus et des communautés humaines et animales, passées et présentes. Dans les sédiments archéologiques, l’analyse des œufs d’helminthes apporte des (...)

  • La Grande Rivoire 2.0

    Le site de la Grande Rivoire est un abri-sous-roche localisé dans le Vercors et implanté à environ 600 m d’altitude. Il est découvert en 1986 et fouillé plus intensivement depuis le début des années 2000. Son intérêt archéologique tient de son témoignage exceptionnel d’une activité humaine intense à cet endroit depuis le Mésolithique moyen (8000 av. J.C.) jusqu’à la fin du Néolithique (2200 av. J.C.), et ce sur une colonne stratigraphique de plus de 5 m d’épaisseur. En 2006 et 2009, deux études préliminaires (...)

  • Megiddo (Israël), une collaboration de longue date

    En 2010, Matthieu Le Bailly (Université de Franche-Comté/UMR Chrono-environnement) bénéficie du programme les « Mois chercheurs » du Centre de Recherche Français à Jérusalem (CRFJ). Ce séjour est l’occasion de prendre des contacts avec plusieurs collègues archéologues israéliens et de travailler sur des échantillons issus de nombreux sites locaux. Parmi ces études, des échantillons de sédiments et de concrétions sont analysés, prélevés dans une structure en creux retrouvée sur le site de Megiddo. Une étude (...)

0 | 5